Le Maire Albert Charrondière s’interroge sur l’avenir de la commune

C’est vendredi 9 janvier qu’Albert Charrondière, maire, entouré de la nouvelle équipe municipale, a présenté ses vœux à ses administrés. Ses premiers mots ont été en direction des forces vives de la commune longuement remerciés ainsi qu’à l’ensemble des habitants du village.


Albert Charrondière n’a pas manqué également de revenir sur les trois naissances de cette année passée sans oublier, non plus, la mémoire des deux disparues.

 


Contre la réforme des rythmes scolaires


D’un point de vue plus structurel, la gêne occasionnée par la réfection du pont de la Loire pendant deux mois a été abordée, puis, sujet plus épineux, les nouveaux rythmes scolaires avec la mise en place des activités périscolaires alors que la municipalité était totalement contre. « Après la mise à disposition de trois employés, c’est ni plus ni moins qu’une garderie qui a vu le jour comme dans beaucoup de petites communes », explique le maire.

 

Pourtant, loin de toute considération négative, le premier magistrat n’a pas caché non plus son inquiétude pour l’avenir. « Vos élus sont de plus en plus inquiets pour l’avenir de nos petits villages, les dotations de l’Etat baissent et elles vont encore baisser, déclare-t-il en argumentant. En matière de dotation, un urbain est deux fois plus aidé qu’un rural. ».

 

Même incertitude concernant la réforme territoriale. « Aujourd’hui, le canton du Donjon est regroupé avec Dompierre et Chevagnes. Dans ce cas, de quel bassin de vie parle-t-on ? » Allusion bien évidente au redécoupage et à l’avenir de la communauté de commune du Donjon Val Libre.



Une pensée particulière est venue clore cette cérémonie pour les victimes des attentats avec des félicitations et des remerciements appuyés aux forces de l’ordre.